© Étoile Neva.

siberien.neva@gmail.com

Toute reproduction interdite. Tous droits réservés.

Les Tiques

En France, 3 espèces de tiques sont largement dominantes : Dermacentor reticulatus, Ixodes ricinus et Rhipicephalus sanguineus. Il est très difficile de savoir à l'œil nu à quelle espèce appartient une tique.
 
On parle parfois de tiques brunes et de tiques blanches, mais taille et couleur varient en fonction du stade de développement du parasite et du fait qu'il soit gorgé de sang ou pas. Seuls les spécialistes armés d'un microscope sont capables de reconnaître l'espèce d'une tique.
Qui sont elles ?
Les tiques sont des parasites (5 mm à jeun) de la famille des acariens qui se fixent sur la peau du chien ou du chat et pompent le sang. Elles enfoncent leur rostre profondément dans la peau de l'animal et commencent leur repas sanguin pendant une dizaine de jours (3 à 15 jours) et quittent ensuite leur hôte.
Période et lieux de Contamination ?

Les tiques se nourrissent exclusivement du sang des animaux sur lesquels elles se fixent, et ne feront que trois repas au cours de leur vie ! Les tiques se multiplient entre 7 à 25 degrés et on les trouve plus fréquemment quand il fait à la fois frais et humide, du printemps à l'automne.

Toutes les régions du monde sont habitées par les tiques qui logent plutôt dans les buissons, les broussailles, l'herbe haute ou les haies qui bordent les jardins. Lorsque l'animal se frotte aux branchages la tique se laisse tomber sur lui et s'accroche aux poils, avant de le piquer. Il faut donc être particulièrement vigilant lors des promenades à la campagne.
Les étapes de vie d'une tique :
  1. Les femelles adultes pondent sur le sol. Leurs œufs éclosent, libérant des larves ressemblant à des tiques miniatures.
  2. Les larves grimpent en haut des végétaux et attendent le passage d'un hôte sur lequel elles vont s’accrocher. Les larves se fixent sur la peau et prennent un seul repas de sang, puis se décrochant, retombent sur le sol où elles se transforment en nymphes.
  3. Les nymphes montent à leur tour sur des végétaux afin de parasiter un nouvel hôte. Une fois gorgée de sang, elles chutent sur le sol et passent au stade adulte.
  4. Enfin, les adultes (mâles et femelles) reproduisent le même schéma : embuscade en haut d'une tige, repas sanguin unique sur un nouvel hôte et retour au sol. C'est alors que les femelles, fécondées par les mâles, pondent leurs œufs.
Où les trouver ?
Les tiques s'accrochent aux poils et vont "se planter" aux endroits où la peau est plus fine : autour du cou, sur et autour des oreilles, entre les doigts, au pli de l'aine, mais elles peuvent se fixer partout sur le corps. Elles se nourrissent du sang de l'animal.
Les Dangers de la tique ?
La tique en elle-même ne représente pas un risque particulier, elle peut entrainer une réaction inflammatoire, parfois un abcès. En revanche, elle peut transmettre des pathologies graves voire mortelles pour certaines.

Elles sont beaucoup plus dangeureuses pour le chien que pour le chat.
 
On considère qu'au bout de 48 heures, elles peuvent transmettre les bactéries, parasites ou maladies. Des infections peuvent apparaître si le rostre reste enfoui dans la peau.
 
Si des symptômes comme température, fatigue, manque d’appétit, vomissements, diarrhée, signes respiratoires apparaissent dans les 15 jours après la morsure de tique, il conviendra de consulter le vétérinaire.

Pour le chien, la maladie de Lyme est la plus connue et très dangeureuse.
Pour le chat, aucun cas de maladie de Lyme rencontré cependant diverses maladies graves sont encore présentes  comme:

- La babésiose (ou piroplasmose) même si rarissime ;
- L’Ehrlichiose ;
- L’Hépatozoonose ;
- L’Hémobartonellose (anémie infectieuse féline).

 

​​Quel faire en cas d'affection ?

 

Pour les chiens, il existe un vaccin contre la piroplasmose et la maladie de Lyme dont les effets sont maintenant controversés. Il ne protège pas à 100% et un animal vacciné et atteint par la piroplasmose ou la maladie de Lyme risque de développer une forme asymptomatique (sans symptômes) qui rendrait encore plus difficile le diagnostic. Mais le vaccin reste une protection dans certains cas et certaines situations.

Durant la période à risques, il convient de traiter l'animal avec un insecticide adapté. Prenez conseil après de votre vétérinaire pour faire le choix d’un produit qui sera efficace.
 
- Il existe des pipettes à appliquer en plusieurs points sur l'animal tous les mois. Elles préviennent des piqûres de tiques, des piqûres de puces, de moustiques et de phlébotomes à condition d'être appliquées au moins 24 heures avant la sortie (le temps que le produit se diffuse sur tout le corps).

- Les shampooings antiparasitaires sont sans grand effet préventif sur les tiques.
 
- Il faut également se méfier des antiparasitaires vendus dans le commerce (grandes surfaces, animaleries) à l'efficacité douteuse.
 
 
Retirer une tique sans risque ?

​​Ce qu'il ne faut pas faire :
  • Tirer sur la tique : on a toutes les chances de laisser un morceau du parasite en place.
  • Appuyer sur la tique avec les doigts ou avec une pince : presser sur l'abdomen du parasite est à l'origine d'une régurgitation,
  • Verser un produit sur la tique (éther, alcool, désinfectant…) ou la brûler avec une cigarette : cela produit également une régurgitation réflexe, et donc un risque majoré de transmission de maladie.
Il ne faut jamais retirer une tique avec une pince à épiler ou de l'éther car la tête de la tique risque de rester ancrée dans la peau du chienet produire une régurgitation source même de la transmission des maladies !
Ce qu'il faut faire :
  • Retirer la tique avec un crochet spécial : cette méthode très simple permet d'enlever la tique sans aucun risque.