© Étoile Neva.

siberien.neva@gmail.com

Toute reproduction interdite. Tous droits réservés.

Les Moustiques

Les moustiques sont des petits insectes de l’ordre des Diptères et du sous-ordre des Nématocères. Ils appartiennent à la famille des Culicidés. Seules les femelles sont hématophages. Ces insectes ont une importance majeure en tant que vecteurs de nombreux agents pathogènes pouvant être mortel pour l’Homme et les animaux.
Les maladies du moustique ?
 
On savait le moustique tigre vecteur de maladies potentiellement mortelles chez l'homme. Aujourd'hui, il est également vecteur d'un virus tout aussi dangereux chez les chiens et les chats. Son nom, c'est la dirofilariose, appelée également "ver du cœur".
 
Autre moustique dangereux pour le chat et le phlébotome. Ce minuscule moustique peut inoculer la leishmaniose, une autre maladie grave.
Le Moustique Tigre
 
Comment le reconnaitre ?
Le moustique tigre connu sous le nom de Aedes Albopictus. est reconnaissable à ses rayures noires et blanches sur le corps et les pattes. Sa taille est généralement inférieure à celle du moustique commun. Ses ailes sont complètement noires et sans tâche. Son allure est pataude et il est facile à écraser en vol.
 
Où le trouver ?
Le moustique tigre établit le plus souvent ses quartiers chez des particuliers, dans de petites réserves d’eaux stagnantes. Une fois installé dans votre jardin, il est très difficile de l’en déloger.
Les dangers pour mon chat ?
La dirofilariose est une maladie parasitaire due à un ver rond, Dirofilaria immitis.  Ce dernier peut mesurer de 15 à 40 cm de long pour 5 mm de large pour la femelle. Un chien ou un chat atteint peut en héberger quelque 300 !
Il faut distinguer la Dirofilariose cutanée de la  Dirofilariose cardiaque.
 
Dans le cas de la Dirofilariose cutanée on constate chez l'animal de fortes démangeaisons (prurit) et des lésions cutanées rouges et sans poils liées au grattage et léchage. On trouve ces lésions plutôt dans les régions postérieures et ventrales du corps.
Dans le cas de la Dirofilariose cardiaque les vers vont migrer vers le coeur, c'est pour cela que l'on appelle couramment cette maladie : « la maladie des vers du cœur » .
 
La maladie n’est pas contagieuse entre animaux mais concernet tous les chiens et chats, ainsi qu'une trentaine d'autres espèces animales (coyote, renard, loup, furet, etc.). . Mais les premiers symptômes peuvent mettre plusieurs années avant d’apparaître. Cela retarde d’autant plus le diagnostic (par prise de sang, radio ou encore échographie des organes atteints), puis le traitement.
 
Les dangers pour l'Homme ?
Ce moustique peut être vecteur de graves maladies pour l'homme comme la dengue, le chikungunya ou le zika. Pour transmettre ces virus, il doit au préalable avoir piqué une personne infectée.
 
L’homme est plus souvent touché par la Dirofilariose cutanée (Dirofilaria repens) que par la Dirofilariose cardiaque. Elles ne se développent pas comme chez l'animal et n’atteignent pas le coeur de l’homme.

 

Chez l’homme contaminé, il y a aussi érythème (rougeur), prurit, oedème. La réaction inflammatoire peut être confondue avec un kyste ou une petite tumeur bénigne qu’on retire parfois chirurgicalement pour rien. Par contre dans leur cheminement, elles peuvent venir s’enkyster dans les poumons ou dans l’oeil voir même un enkystement testiculaire.

 

Le mode de transmission ?
En piquant l’animal, le moustique transmet des «larves de vers» qui vont pénétrer dans la peau, puis dans la circulation sanguine et migrer ensuite dans le cœur (ventricule droit).
On distingue plusieurs phases lors de la contamination :
1) Le moustique infecté par les larves L3 pique le chat.
2) Les larves traversent la peau, les muscles, migrent dans le sang jusqu'au cœur (ventricule droit).
3) Il se passe 7-8 mois avant de voir les vers adultes au niveau du cœur. Ces vers adultes vont pondre des œufs qui vont être relargués dans la circulation sanguine.
4) Le moustique va repiquer l'animal et sucer du sang contenant des larves L3 (microfilaires).
5) Ces microfilaires migrent dans l'organisme du moustique et se développent en larves infectieuses en 2-3 semaines. Ces larves migrent vers les glandes salivaires du moustique, lorsque celui-ci va piquer l'animal, il va inoculer ces larves au niveau de la peau et le cycle recommence !
Quelle symptômes ?
Les symptômes sont ceux liés à une insuffisance cardiaque :
- Fatigabilité (l’animal est plus vite essoufflé à l'effort)
- Perte de poids
- Toux chronique
- Insuffisance rénale
- Risque de thromboses
 

 

Symptômes et Diagnostique ? 

La présence des filaires peut être décelée à l’aide d’analyses sanguines. Dans les cas plus avancés de la maladie, on a plutôt recours à l’échographie et à la radiographie.
 
 La maladie n’apparaît qu’en cas d’infestation massive, sous forme d’insuffisance cardiaque, les vers empêchant le fonctionnement normal du cœur.
 
L’accumulation de vers entraîne inflammation et obstruction des artères pulmonaires qui provoque, à son tour,  de l’hypertension pulmonaire. Lorsque les vers adultes sont nombreux et débordent largement dans le coeur, un phénomène de destruction de globules rouges aggrave la situation. La complication la plus grave est l’embolie pulmonaire.
Les symptômes liés à une insuffisance cardiaque sont :
- Fatigabilité (l’animal est plus vite essoufflé à l'effort)
- Perte de poids
- Toux chronique
- Insuffisance rénale
- Risque de thromboses

 

Traitement de la dirofilariose ?

 

Le traitement est possible mais complexe; il requiert une surveillance étroite du médecin vétérinaire en raison de ses effets secondaires. L’élimination des vers adultes se fait avec de l’Immiticide. Des traitements pour accompagner la destruction des parasites seront donc prescrits.
Le Phlébotome ?
Le phlébotome est un petit moustique qui peut transmettre la leishmaniose, une maladie grave et transmissible à l'homme.
La leishmaniose canine est une maladie parasitaire très grave, qui si elle n'est pas détectée et traitée à temps, peut conduire à la mort de l'animal. Il semble que les chats aient une résistance naturelle à la leishmaniose. Mais le risque zéro d'infection n'existe pas. Comme de nombreux autres mammifères, ils peuvent être porteurs du parasite, et ainsi devenir des réservoirs de la maladie.
Repérer la leishmaniose chez le chat ?

 

La leishmaniose se manifeste généralement par une affection cutanée qui entraine  les symptômes suivants :
  • Croûtes, nodules et ulcères sur le nez, les lèvres, les paupières ou les oreilles ;
  • Atteinte du foie et de la rate, des ganglions et/ou des reins.

Dans les formes classiques, les animaux présentent:
- Un abattement et une fatigue marqués permanente.
- Un amaigrissement progressif.
- Une importante fonte musculaire.
- De l’anémie puis des troubles de la coagulation.
- Divers troubles cutanés avec ulcérations.
- Pertes de poils.
- Des troubles oculaires et urinaires.

 

Quels risques pour l'homme ?
La leishmaniose est une zoonose, c'est-à-dire qu'elle se transmet à l'homme. Mais il y a relativement peu de personnes touchées. Selon les derniers chiffres, la maladie concernerait, en moyenne, 1 personne par an et par département infesté.
​​​
Comment l'éliminer ?
Le traitement de la leishmaniose ne guérit jamais complètement l'animal, mais le transforme en porteur sain du parasite. Les symptômes de la maladie disparaissent, mais les rechutes sont fréquentes et imposent la reprise du traitement. Il existe principalement 2 types de traitements :
  • Un vaccin existe contre la leishmaniose. Il diminue fortement les risques de contracter la maladie, mais ne les élimine pas complètement.
  • Des antiparasitaires sont également envisageables, sous forme de pipettes, spray ou collier. Ils sont principalement destinés aux chiens ; demandez donc conseil à votre vétérinaire pour une application sur un chat.